Accueil Témoignages Apocalypse Les ministères Etudes Chants gratuits Bibles  Page Liens


Or si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus des morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ des morts, vivifiera aussi vos corps mortels à cause de son Esprit qui habite en vous

 

Il faut nous en référer à l'Ancien Testament où une promesse a été faite :

Exode 15:26   Si tu écoutes attentivement la voix de l’Eternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l’oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d’aucune des maladies dont j‘ai frappé les Egyptiens ; car je suis l’Eternel, qui te guérit ...

 

Pourquoi en serait-il autrement dans le Nouveau puisqu'il est dit :

Hébreux 7:22  Jésus est par cela même le garant d’une alliance plus excellente.

Hébreux 8:6  Mais maintenant il a obtenu un ministère d’autant supérieur qu’il est le médiateur d’une alliance plus excellente, qui a été établie sur de meilleures promesses.

 

Le Nouveau Testament nous apporte cette meilleure promesse...

Galates 2:20  J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c‘est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui–même pour moi.

Tout est résumé en ce verset !

Pour le vivre, il ne reste plus qu'à laisser Christ vivre en soi, non pas par sentimentalisme ou par accessoire d'une théologie quelconque, mais bien en se fondant dans la Parole de Dieu en la vivant sans la discuter,

La Foi de Jésus.

 

Christ en soi, le péché peut-il être et avec lui la maladie ?

 

Esaïe 53:5  Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.

 

Guéri... du péché et de tout ce qui s'y rattache sachant que toute maladie a été vaincue par son sang versé à Golgotha.

Jésus sauve, Jésus guérit, Jésus vivifie ...


 


 A propos de ;

"Pour ce qui est des prophètes, que deux ou trois parlent, et que les autres jugent; et si un autre qui est assis a une révélation, que le premier se taise.

Car vous pouvez tous prophétiser successivement, afin que tous soient instruits et que tous soient exhortés."


Lorsqu'une assemblée est nombreuse et souvent les églises "les temples et cours des maisons" étaient importantes, il ne fallait pas que plus de trois personnes prophétisent en même temps !

Si un quatrième donnait une prophétie le premier qui avait commencé devait alors se taire,

ceci pour permettre une bonne écoute et de l'ordre.


 


 « Le diable, l’ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit: Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes; CAR ELLE M’A ÉTÉ DONNÉE, et je la donne à qui je veux. » (Luc 4. 5-6.)


Jésus-Christ, le Fils de Dieu, est venu afin de détruire le pouvoir, l'emprise, l'empire, le royaume, que le diable a établi sur un monde qui gît sous son pouvoir, à cause du péché.


1 Jean 3.8 - Héb.2.14 - Actes 1O.38, etc…


Actuellement il est à l’œuvre dans le monde, sur la terre et dans les lieux célestes.


sa nature : menteur, meurtrier, accusateur, méchant, rusé, malin et séducteur, tentateur, voleur, destructeur, cruel…)


Il dit et voudrait nous faire croire que les royaumes du monde lui appartiennent.


En réalité le royaume du monde avait été remis à l'homme et la femme lors de la création…Mais le diable est venu comme un menteur et un voleur et l'homme et la femme séduits et trompés se sont laissés dépouiller de leur bien.


Jésus l’appelle le prince de ce monde, Paul dit qu’il agit dans les fils de la rébellion, il est le prince de la puissance de l’air, Jean dit que le monde entier gît sous son pouvoir, dans Job nous voyons qu’il se promène sur la terre. Pierre dit qu’il rôde autour des enfants de Dieu et qu’il leur inflige des souffrances


 


2 Thessaloniciens 2:1  Pour ce qui regarde l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ, et notre réunion avec lui,

2  Nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser ébranler facilement dans vos pensées, et de ne pas vous laisser troubler par quelque inspiration, ou par quelque parole, ou quelque lettre qu'on dirait venir de nous, comme si le jour de Christ était proche.

3  Que personne ne vous séduise en aucune manière; car il faut que la révolte soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition,

4  L'adversaire et celui qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu, ou qu'on adore, jusqu'à s'asseoir comme dieu dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même dieu.

5  Ne vous souvient-il pas que je vous disais ces choses, lorsque j'étais encore avec vous?

6  Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu'il ne soit manifesté que dans son temps.

7  Car le mystère d'iniquité opère déjà; attendant seulement que celui qui le retient maintenant, soit enlevé.


Ce passage est cité dans l'étude de l'Apocalypse...


Il annonce la papauté, mais à l'époque de l'écrit elle n'était pas encore parue.


Il fallait d'abord que la puissance romaine disparaisse


L'église catholique romaine prendra bien la succession de l'empire,

c'est pourquoi "elle est aussi appelée romaine"


                    ..........................................................................................................


 

Le temple que contempla Jésus était celui d'Hérode.

Ce dernier pour plaire aux juifs rebâtit d'anciennes ruines et il embellit l'édifice selon son gré.

Le temple d'hérode avait tout juste quelques ressemblances à l'ancien.

La Loi de Moïse au cours des péripéties du peuple juif s'était modelée selon "les tendances" !

 

Les prophètes d'ailleurs déclament haut et fort les égarements accumulés au point que la Loi mosaïque n'était plus qu'un ensemble de dogmes et de règles.

Avec la révolte des Macchabées on voit apparaître diverses sectes: pharisiens, saduccéens, etc...

Lorsque Jésus paraît ils sont là... Ce que l'on pourrait appeler , des clans, un rabbinisme naissant !

Ces gens là n'apparaissent pas dans la Loi mosaïque...  

 

Jésus les désignera ! "sépulcres blanchis - "conducteurs d'aveugles étant eux-mêmes des aveugles...

 

Les juifs de ce cette époque étaient plus enseignés de la raideur des théories de ces égareurs que de la justesse de la Loi menant au divin Messie.

 

L'épître aux Hébreux est un enseignement sur l'ancienne alliance qui n'est qu'un pédagogue pour amener à Christ.

Cette épître éclaire le juif sur le véritable message des ordonnances du tabernacle mais éclaire également le gentil de manière qu'il fasse la bonne relation entre l'Ancien et le Nouveau Testament.

 

Il n'y aura donc plus jamais de rétablissement de la loi mosaïque car en Christ TOUT EST ACCOMPLI.

Si les juifs voulaient rétablir un temple ce dernier serait tout simplement considéré par Dieu comme étant du paganisme au même titre que n'importe lequel autre attribué à une divinité quelconque.

 

Au Nouveau-Testament on le sait, rien ne peut être changé ni ajouté, ni retranché...

 

Dieu a renversé les pierres du temple afin que celui-ci ne soit plus.

Il ne peut y avoir de rétablissement des sacrifices car le seul qui est désormais agréé de Dieu est celui de son Fils bien-aimé à Golgotha.

L'expiation des péchés ne passe plus que par lui.

La Loi a fait place à la Grâce. Seul Jésus en est l'archi-prêtre, le souverain sacrificateur.


 


........................................................................................................................................................................


 


L'eau changée en vin !


    Trois jours après, il y eut des noces à Cana en Galilée. La mère de Jésus était là,

    et Jésus fut aussi invité aux noces avec ses disciples.

    Le vin ayant manqué, la mère de Jésus lui dit: Ils n'ont plus de vin.

    Jésus lui répondit: Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi? Mon heure n'est pas encore venue.

    Sa mère dit aux serviteurs: Faites ce qu'il vous dira.

    Or, il y avait là six vases de pierre, destinés aux purifications des Juifs, et contenant chacun deux ou trois mesures.

    Jésus leur dit: Remplissez d'eau ces vases. Et ils les remplirent jusqu'au bord.

    Puisez maintenant, leur dit-il, et portez-en à l'ordonnateur du repas. Et ils en portèrent.

    Quand l'ordonnateur du repas eut goûté l'eau changée en vin, -ne sachant d'où venait ce vin, tandis que les serviteurs, qui avaient puisé l'eau, le savaient bien, -il appela l'époux,


L'eau dans les vases constituait un "rite" de purification avant les repas ...

cette eau "purificatrice est changée en sang" purificateur c'est pourquoi par

cette préfiguration Jésus lève l'allusion "mon heure n'est pas encore venue"

 

                                    ......................................................................

 

La samaritaine.

 16 Jésus lui dit : ''Va, appelle ton mari et reviens ici.'' 17 La femme lui répondit : ''Je n'ai pas de mari.'' 18 Jésus lui dit : ''Tu dis bien : 'Je n'ai pas de mari' ; tu en as eu cinq et l'homme que tu as n'est pas ton mari. En cela tu as dit vrai.''

 

En Samarie la loi voulait que le frère du défunt mari prenne sa succession et sa femme, la samaritaine a donc eue cinq frères successivement décédés et le dernier homme n'était qu'un concubin" étranger ...


                                        ................................. ...............


les charbons ardents ...

Jésus nous encourage à "déposer des charbons ardents" sur la tête de ceux qui nous ont fait du mal. A l'époque, le "foyer" tournait autour du "feu". Lorsqu'une famille avait son feu éteint, la coutume voulait qu'on mettent un braséro sur sa tête et qu'on fasse le tour du village en demandant des braises à chaque famille.

Ainsi, ce que Jésus veut que nous fassions, ce n'est pas bénir de la langue, mais "amasser des charbons ardents" sur la tête de ceux qui nous maudissent, poser des actes CONCRETS.


 


Lire la Bible .


Dieu dit que les hommes bénis sont ceux qui "méditent" la Parole de Dieu "jour et nuit". (Ps 1:2-3.) Le survol indolent de quelques versets, dans quelques chapitres, n'est pas de la méditation, et ceci n'amènera pas beaucoup de bénédictions. Jérémie a pu dire: "J'ai recueilli tes paroles, et je les ai dévorées; Tes paroles ont fait la joie et l'allégresse de mon coeur..." (Jérémie 15.16). Rien n'est plus important que de mâcher quand nous mangeons. Si quelqu'un ne mâche pas correctement ses aliments, il risque fort d'avoir de sérieux problèmes de digestion.


 


L’IMAGE DE DIEU


Un enfant dessinait à l’école du Dimanche. "Que dessines-tu?" lui demanda la monitrice, intéressée par ce qu’elle voyait. "Moi, je fais le dessin de Dieu," répondit l’enfant tout fier. La monitrice voulait bien faire son travail, alors elle l’informa que personne ne connaissait l’aspect de Dieu. "Je sais," répliqua le petit, tout concentré sur son chef d’oeuvre "Je n’ai pas encore terminé mon dessin."


 


Un peu d'humour ..


Quand la Bible vous commande de faire mourir le vieil homme, elle ne parle pas de votre mari, ma soeur! C’est cette ancienne nature qui aime tellement bien le péché dont il est question. Cette nature lutte contre la Seigneurie de Jésus Christ dans notre vie.


 


Par la Sanctification ..


La vie chrétienne suppose une victoire progressive sur le péché : cela s’appelle la sanctification. Dieu nous a rendus libre de la puissance du péché. Il nous faut maintenant le mettre en pratique dans notre vie. Tant de chrétiens sont embourbés dans des péchés et se disent incapables de s’en sortir. Ils ont laissé un mensonge triomphé d’eux : « tu peux pécher, de toute manière, il y aura la grâce pour te pardonner. » Ce mensonge ainsi insuffler emmène le chrétien à ne plus combattre le péché. Afin de triompher du péché, Paul nous donne quatre choses importantes à cultiver dans nos cœurs :


 


La mise à mort du péché ..


Christ a porté un coup mortel au péché à la croix du Calvaire. Mais le péché n’a pas disparu de la surface de la terre. Les chrétiens sont délivrés de sa puissance mais non de sa présence. L’apôtre Paul donne alors un dernier pas pour la victoire sur le péché : la mise à mort. Certains chrétiens échouent dans leur combat parce qu’il laisse le péché les attirer et ne le tue pas. Ce n’est pas une mortification comme les catholiques du Moyen Age le pratiquait ! Paul déclare que nous devons continuellement mettre à mort le péché qui se présente à nous.


La mise à mort du péché est un exercice douloureux. Jésus parlait déjà de cela (Mt.5.29-30). La mise à mort c’est comme une amputation. Nous devons parfois prendre des décisions radicales pour s’éloigner du péché. Combien de jeunes sont ancrés dans des péchés de sexualité parce qu’ils sont fourrés sur Internet tous les jours. Dans ce cas, débranchez votre prise tant que vous n’aurez pas gagner ce combat ! D’autres chrétiens sont enlisés dans un péché qui concernent leur langue : toujours entrain de critiquer, de médire. La mise à mort de votre langue est nécessaire !


 


Renoncer au mensonge !


Dieu ne bénit jamais des mensonges. Il veut la sincérité et l'honnêteté en tous temps: Eph.4:25 "renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain" Ne nous séduisons pas nous-mêmes. Ne nous présentons pas autre que ce que nous sommes en réalité. Ne disons pas que nous n'avons pas de péché: 1 Jean 1:8,10 "Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. 10 Si nous disons que nous n' avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous."


"Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité."! La solution pour le péché n'est pas la séduction, mais la confession. Il n'est pas écrit: "si nous renions nos péchés ...", "si nous donnons l'impression d'être saint", mais: v.9 "Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité


 


Le péché,


Jésus ne nous sauve pas pour rester encore dans nos péchés mais pour une nouvelle vie. La tentation du péché est toujours présente. Voilà pourquoi Il nous avertit. Le péché n'est pas sa volonté, mais si nous péchons nous avons quelqu'un qui intercède devant le Père, Jésus-Christ lui-même.


 


Voir Dieu !


La sainteté de Dieu est telle que le péché est immédiatement condamné. "Ses yeux sont trop purs pour voir le mal" ; "Ce sont nos fautes qui mettent une séparation et nous cachent sa face."

Quand Esaïe a vu la gloire de Dieu, il fut terrassé par sa culpabilité.

Daniel a défaillit et il est tombé face contre terre.

Pierre l'a ressenti aussi devant la pêche miraculeuse. Jean est tombé comme mort.


 


La punition !


Bien des personnes réagissent à l'égard de Dieu d'après ce QU'ELLES RESSENTENT.

Elles imaginent Dieu d'une manière qui les arrange ET NON TEL QU'IL EST EN REALITE.

"Comme nous n'aimons pas être châtiés quand nous avons mal fait, alors nous imaginons un Dieu TOUT AMOUR" Ca ne nous plaît pas un Dieu qui punit le péché, PARCE QUE ça voudrait dire : "Tu vas recevoir la punition que tu mérites si tu pèches." Ces notions semblent bien étrangères à l'homme moderne ! Ils se sont forgé un Dieu "large", accommodant. Il est conciliant et plus civilisé.



 


Pourquoi prier !


Avez-vous du résultat dans vos prières ? Etes-vous exaucés de manière claire et satisfaisante ? Peut-être que certains se demandent même si Dieu les écoute !

Ne vous êtes-vous pas demandés parfois si ce n'était pas qu'une perte de temps ? Que le ciel semble fermé à vos requêtes ?

On est plus surpris quand nos prières sont exaucées que quand elles ne le sont pas ! On s'est habitué à cette situation et on fait avec…


 


Dans sa volonté !


La promesse sans la prière, et la prière sans la promesse ! les deux sans la foi ne mènent pas loin. Il est dit d'Israël, "Ils ne purent y entrer à cause de leur incrédulité." La même chose peut être dite de beaucoup de prières. Elles ne peuvent entrer au ciel parce qu'elles ne sont pas faites dans la foi.

La seule limite à nos prières c'est la volonté de Dieu. Si nos prières sont dans le cercle de sa volonté, nous pouvons demander ce que nous voulons et Dieu qui sait toute chose, exaucera notre prière selon sa volonté.

Et sa volonté, il l'a révélée dans sa Parole…


 


Le futur est accompli !


"Tout ce que vous demandez…" C'est au présent.

"Croyez que vous l'avez reçu…" C'est au passé.

"Vous le verrez s'accomplir…" C'est au futur.


Nous devons prier au présent, avec l'assurance que Dieu nous a déjà exaucé, au passé (Comme si c'était déjà fait) même si la réponse ne viendra que dans le futur.


La prière que nous formulons aujourd'hui et que nous ne recevrons que demain était aussi certaine hier ! Dieu est Dieu et il ne change pas !


 


La prière dans la foi !


Dites à voix haute ce que vous voulez que Dieu fasse pour vous ! Engagez-vous en disant la chose avec votre bouche. "Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé !" Rom. 10 : 9

il faut mettre sur la table ce que vous avez dans votre cœur.


 


Réchauffer son siège à l'église


Une petite minorité de l’église est fortement engagée, tandis que la majorité se contente seulement d’ " assister " au culte.

• La majorité se comporte comme des " réchauffeurs de sièges " (est-ce cela le christianisme ?) tandis que la minorité finit par s’épuiser.

• Elles renforcent la notion que la vie d’église consiste en activités, et non en relations.

• Chaque activité possède un " langage codé " lisible par tous que les gens suivent.

• Le résultat est que les gens pensent qu’ils passent du temps ensemble, mais sont en fait très isolés les uns des autres. Quels sont les besoins ressentis au fond des cœurs par les personnes qui fréquentent votre école du dimanche/chorale/comité/groupe d’étude biblique, etc. que vous connaissez ? Y a-t-il quelqu’un qui les connaît ?

• Vous finissez par vous impliquer dans un si grand nombre d’activités que vous n’avez plus de temps libre pour les non-chrétiens. Souvent, vous n’en connaissez aucun réellement bien pour pouvoir les appeler amis !


Les Eglises programmées...


Il n’y a rien de mauvais dans les programmes; toutes les églises ont besoin de programmes. Les programmes doivent servir les personnes, et non pas l’inverse. Un bon baromètre pour juger de l’utilité et de l’attitude d’un programme est de se poser quelques questions sérieuses:


• Est-ce que cela construit les relations des croyants avec Dieu, les uns avec les autres et avec les perdus, ou alors passe-t-on à côté de la plaque ?

• Est-ce que tel programme fortifie l’édification, le discipulat ou l’évangélisation dans l’église, ou plutôt y crée des obstacles ?


Une planification attentive avant de démarrer un nouveau programme, et une évaluation régulière et honnête des programmes existants devraient garder les églises du " piège des programmes


 


 


L'origine de nos pensées...


L' importance du contrôle des pensées dans la marche par l'esprit. La meilleure façon de contrôler nos pensées, c'est de nous remplir en permanence des pensées de Christ, c'est-à-dire de Sa Parole ! Et de compter sur le discernement que donne l'Esprit de Dieu pour nous montrer l'origine de chaque pensée qui cherche à pénétrer dans notre intelligence. Car nous serons contrôlés par les pensées que nous acceptons comme vraies !


 


La Vanité précède la chute...


"Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le Seigneur, c'est que vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leurs pensées. Ils ont l'intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l'ignorance qui est en eux, à cause de l'endurcissement de leur cœur".


Il est donc possible à un Chrétien né de nouveau de marcher comme un païen. Il lui suffit de continuer à marcher selon la vanité de ses pensées charnelles. Pour quelles raisons fait-il cela ? Parce que son intelligence est obscurcie, parce qu'il est ignorant, et parce que son cœur est endurci ! A cause de cela, le Chrétien charnel reste comme "étranger à la vie de Dieu" qui demeure pourtant en lui, dans son esprit régénéré. Cela peut même finir par une chute dans la "dissolution, pour commettre toute espèce d'impureté jointe à la cupidité".


 


Les "ministres de Dieu"


Le rôle fondamental que doivent jouer les ministères donnés par Christ à l'Eglise : apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs et docteurs. L'unique but qui leur est fixé ici par le Seigneur est "le perfectionnement des saints".


Combien de "ministres" s'encombrent d'une multitude de buts humains qui ne contribuent qu'à la satisfaction de la chair, de leur chair propre, et de la chair de ceux qui les suivent dans ces voies ! Combien l'Eglise serait différente si tous les ministères prenaient conscience de la nécessité d'apprendre eux-mêmes à marcher par l'esprit, pour apprendre aux brebis du Seigneur à en faire autant ! On ne peut donner que ce que l'on a reçu.


Ceci nous permettra de ne plus être "des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction". Paul ne parle pas ici de la tromperie de Satan, mais de la tromperie des hommes. Cela revient au même, car les pensées de Satan sont celles des hommes, et la sagesse d'en bas est "terrestre, charnelle, diabolique" (Jacques 3 :15).


 


Le sang est ...


Le précieux sang de Jésus, versé à la Croix pour nous. Ce sang est absolument nécessaire pour nous purifier de tous nos péchés, quand nous les confessons au Seigneur, poussés par le Saint-Esprit. Comme l'apprentissage de la marche par l'esprit est un processus, nous chutons souvent sur ce chemin. De moins en moins souvent à mesure que nous apprenons, mais il peut nous arriver de chuter, c'est-à-dire de retomber dans la chair et de pécher. Il nous faut alors confesser aussitôt notre péché, et invoquer le précieux sang de Jésus pour nous purifier. Nous nous redressons aussitôt, réoccupant notre position spirituelle en Christ, et nous reprenons notre marche par l'esprit.


 


Notre offrande


En ce qui concerne les matériaux et les offrandes à faire pour la construction de l'ouvrage, il n'y a qu'un seul matériau, nous-mêmes, et une seule offrande, celle de notre être entier. Ce que nous offrons au Seigneur, ce n'est pas notre "vieil homme". Il n'en a que faire ! C'est notre homme nouveau, notre esprit régénéré. Nous ne faisons que présenter au Seigneur ce qu'Il a Lui-même créé en nous ! Si nous Lui offrons "nos membres", c'est pour qu'ils deviennent des instruments de la justice de Dieu (Romains 6 :13).


 


Le Saint Esprit en nous !


Le Saint-Esprit peut-il cohabiter avec une loi de péché, qui réside aussi dans notre corps ? En fait, oui, car le Saint-Esprit ne se situe absolument pas sur le même plan. Le Saint-Esprit demeure dans notre esprit régénéré, qui se trouve aussi dans notre corps. Il règne sur le plan spirituel de Dieu. La loi de péché se trouve dans la chair, dont le siège est dans nos membres, dans un plan complètement différent. Dans l'univers, Dieu coexiste aussi avec Satan, mais ils ne se situent absolument pas sur les mêmes plans. Ce que veut faire le Saint-Esprit, c'est neutraliser, ou annihiler la puissance de la loi du péché et de la mort qui est dans nos membres, pour qu'elle ne contrôle plus notre vie. C'est aussi faire de nos membres, de notre corps en général, non seulement le temple du Saint-Esprit, mais l'instrument docile de l'action du Saint-Esprit, par l'intermédiaire de notre esprit régénéré. Si notre corps est "déconnecté" de la loi du péché, il pourra être animé par la loi de l'esprit de vie, et pleinement exprimer la vie de Christ.


le Saint-Esprit garde notre corps mortel dans Sa vie de résurrection, et le vivifie jusqu'au jour glorieux de la résurrection. En ce jour, lors du retour de Jésus et de l'enlèvement de l'Eglise, notre corps mortel sera changé en un clin d'œil. La loi de péché et de la mort qui y habite disparaîtra, et tout ce qui est mortel sera englouti dans l'immortalité !


 


L' âme renouvellée


L'âme, comprend nos pensées, nos sentiments, et notre volonté. Le but du Seigneur, en nous apprenant à marcher par l'esprit, n'est pas de supprimer et de neutraliser la vie de l'âme. Croire cela serait une conception erronée. Jésus, incarnation de Dieu dans la chair, possède une âme. Mais Son âme est parfaitement pure. Si nous sommes appelés à être semblables à notre Maître, nous devons apprendre de Lui à purifier notre âme, par un renouvellement constant de nos pensées, de nos sentiments, et de notre volonté. Le renouvellement de l'âme est différent de la régénération de l'esprit. Il consiste à remplacer tout ce qui vient de la vieille nature, pensées, sentiments et volonté propre, par les pensées, les sentiments et la volonté de Christ, qui ne pensait qu'à faire la volonté de Son Père.


 


Entre la chair et l''Esprit...


La Croix nous est indispensable à chaque étape de notre marche chrétienne. Il ne s'agit pas simplement d'une expérience vécue par Christ il y a bien longtemps, qui nous a libérés une fois pour toutes de la condamnation du péché. Il s'agit d'une expérience concrète dans laquelle nous devons entrer à chaque instant de notre vie, par la foi. La Croix nous est donc toujours nécessaire, car elle est le seul instrument capable de faire mourir les membres qui sont sur la terre, "l'impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie". C'est un instrument que nous devons en permanence avoir "à portée de la main", tout au long du chemin.


Nous ne devons jamais croire que nous sommes parvenus à un point de notre marche spirituelle, où nous pouvons nous passer de la Croix. Notre corps n'est pas encore passé par la résurrection, contrairement à notre esprit. L'arme de la Croix est fatale pour la chair. Ne soyons jamais assez séduits pour croire que nous pouvons à présent nous en passer. La chair sera en permanence opposée à l'esprit. Seule l'application permanente de la Croix permet de neutraliser complètement les velléités de la chair. Mais cette arme divine est d'une parfaite efficacité, contrairement à toutes ces solutions qui n'en sont pas, et elle doit devenir rapidement un réflexe spirituel. Comme la loi de péché habite toujours dans nos membres, elle est prête à se manifester chaque fois que nous marchons par la chair. Le seul moyen de ne pas lui permettre de se manifester est de rester en permanence dans la foi en l'œuvre de Christ, de ne jamais l'oublier, et d'appliquer par la foi la puissance de la Croix sur toute tentative de la chair de prendre le contrôle de notre vie, comme elle le faisait "auparavant", quand nous étions entièrement dominés par elle.


 


Car vous êtes morts !


Le point de départ est le suivant : "Car vous êtes morts… Faites donc mourir…" Si nous n'étions pas déjà morts en Christ, nous ne pourrions jamais faire mourir les membres qui sont sur la terre, et la loi de péché qui habite dans ces membres ! La foi dans notre mort en Christ nous permet d'appliquer la Croix sur ces membres et de les faire mourir. Ce qui a été accompli par Christ sur la Croix est disponible pour "moi" aujourd'hui (je parle de mon nouveau "moi", mon esprit régénéré), pour mettre à mort mon vieux "moi". Si je ne reçois pas la Parole de Dieu par la foi, pour la mettre en pratique, mon vieux "moi", quoique déjà mort en Christ, va continuer à vivre dans ma vie, alors qu'il n'a aucun droit légal de le faire !


L'étape essentielle fut franchie quand je compris que toute mon ancienne nature avait été crucifiée par Jésus-Christ et en Lui, il y a deux mille ans, sur la Croix ! Je compris aussi que la crucifixion de mon ancienne nature ne signifiait pas qu'elle avait complètement disparu de la circulation. Cela signifiait que la Croix l'avait mise à mort, et que je devais apprendre du Seigneur à la mettre à mort concrètement dans ma vie.


 


Le Salut par la Foi ...


Le fait que Christ ait fait mourir notre vieille nature en Lui, il y a près de deux mille ans, ne signifie pas que cette vieille nature meure automatiquement quand nous naissons de nouveau, dans tous les aspects de notre vie de tous les jours. Rien n'est automatique avec le Seigneur, tout est une question de foi ! C'est la connaissance de la Parole de Dieu, reçue avec foi, qui nous ouvre la porte des richesses divines. Le salut a été accompli pour nous par Jésus-Christ, mais il est reçu par la foi par tous ceux qui entendent la bonne nouvelle de l'Evangile, et qui la reçoivent dans un cœur ouvert. Nous nous approprions alors ce salut, qui devient effectif pour nous.


 


La Croix pour le Chrétien !


N'est-il pas étrange d'entendre Paul dire que "la prédication de la Croix est une puissance de Dieu pour nous qui somme sauvés" ? On aurait pu comprendre plutôt qu'elle était une puissance de Dieu pour ceux qui ne sont pas sauvés, car elle leur permet d'entrer dans le salut ! Non ! La prédication de la Croix est absolument nécessaire pour les Chrétiens, pour ceux qui sont sauvés. Car c'est elle qui va leur permettre de marcher par l'esprit ! Toutes les méthodes vaines " ne sont que des tentatives infructueuses pour maîtriser ou éliminer la chair. Or, la chair résiste à toutes les tentatives humaines ! La chair est toute-puissante devant tout ce qui est humain. Seule la Croix peut parvenir définitivement à bout de la puissance de la chair et du péché qui habite en elle !


" J'ai été crucifié avec Christ" (Galates 2 :20) : C'est la crucifixion de mon ancien "moi", de ma vieille nature tout entière.


 


Plus de Lui, Qui veut Plus de nous !


Jésus veut conduire Ses disciples à élever leur niveau spirituel et les amener plus loin. Chacun est appelé à comprendre et à admettre les exigences divines et à les discerner pour sa propre vie. Si nous avons besoin de manifester le désir de "plus de Jésus, il convient de réaliser l'opération inverse : le Seigneur veut "plus de Ses enfants. Ainsi, chaque chrétien est invité à analyser les circonstances rencontrées à la lumière de ces réalités. Au lieu d'appréhender l'épreuve comme une difficulté insurmontable et écrasante, il est envisageable de la considérer comme un exercice pour franchir une étape, atteindre un palier supérieur. C'est un moyen pour remporter une victoire, assimiler un principe biblique, prendre une décision qui honore Dieu, mettre en pratique un enseignement des Ecritures afin qu'il ne reste plus une simple théorie. Dans ce sens, Jésus souhaite réellement nous conduire plus loin avec lui dans l'expérience concrète de Sa Parole


 


L'homme libre !


En effet, Dieu a créé l'homme avec la liberté de choisir, d'accepter ou de repousser les propositions divines. Une attitude de cœur adéquate est indispensable pour se laisser imprégner des choses d'en haut : ouverture, disponibilité, accueil, acceptation, détermination, persévérance, rejet des à priori et des préjugés, remise en question, volonté d'être transformé. Le changement dans notre vie dépend dans une large part de notre position intérieure. Le Saint-Esprit ne peut remplir qu'un cœur ouvert et assoiffé et Il intervient en fonction du degré d'abandon, de foi et de confiance manifestés


 


Quand tu nous tiens...


On rencontre des situations où la volonté personnelle ne suffit pas pour canaliser les pensées. En effet, des influences ténébreuses puissantes maintiennent des gens dans la dépendance d'idées de mort, de suicide, d'impuretés sexuelles, de dépression, d'angoisses, de craintes, de fardeaux intérieurs. Certaines dominations (oppressions sexuelles, celles relatives à l'argent…) peuvent être vécues par des croyants qui ne se sont pas donnés entièrement à Jésus et qui continuent ainsi de vivre sous la tyrannie de leur vieille nature. Quand celle-ci n'est pas livrée à la croix, elle a le pouvoir de diriger l'existence du converti qui n'est pas conduit par le Saint-Esprit.


 


Renoncer à soi !


Renoncer à soi est l’un des plus grands défis de foi auquel vous serez confronté, mais étape par étape Dieu va vous préparer à être complètement à Lui, à être totalement engagé dans Ses buts pour votre vie. Au fur et à mesure que vous marcherez avec Lui plus intimement chaque jour, vous accroîtrez votre confiance dans le Seigneur des seigneurs et Jésus deviendra totalement suffisant pour vous.


 


Qui conduit !


Nous voulons tout laisser dans les mains de Dieu, mais la réalité quotidienne de cela échappe à plusieurs d’entre nous. Nous ne pouvons simplement pas accomplir le meilleur but de Dieu pour nous sans Lui abandonner notre volonté et notre vie. Renoncer à soi, que l’on peut définir comme :"l’action d’abandonner sa personne ou ses biens à l’autorité d’une autre personne…, de donner son pouvoir, ses objectifs et plans" est un acte réfléchi, intentionnel, une réponse quotidienne au Saint-Esprit. C’est s’accorder avec Lui que Christ est Notre Roi et que nous Le servirons au dessus de toute autre chose. Cela commence dès le moment où nous acceptons de faire de Jésus-Christ notre Sauveur et Seigneur et cela continue pendant que nous Lui cédons progressivement la seigneurie sur tous les aspects de notre vie, y compris notre famille, notre ministère, nos finances, notre maison, notre voiture, nos loisirs, nos amitiés, notre éducation, nos émotions, notre croissance spirituelle et plus encore….


 


Courage ! Fuyons...


Les convoitises charnelles et la volonté égoïste des croyants sont une arme mortelle entre les mains de l'ennemi en ces jours qui sont les derniers, car ceux-ci font la guerre à l'âme en se servant de la technologie moderne, et surtout de la télévision qui est une véritable peste pour ceux qui viennent à peine d'échapper à la corruption. En effet, malgré toutes vos bonnes dispositions, vous ne réussirez jamais à dompter votre propre convoitise. C'est pour cela que vous devez apprendre à "fuir" tout ce qui vous fait tomber dans le péché


 


un Dieu rassurant...


Lorsqu’un enfant se fait mal, il court rapidement dans les bras de ses parents, lorsque nous trébuchons courons-nous dans le bras de notre Père Céleste ou cherchons-nous à nous cacher comme Adam et Ève dans le jardin d’Eden ? Dieu veut nous rassurer, malgré nos maladresses, il tient à nous relever et accomplir ses promesses dans notre vie.


Dieu utilise plusieurs moyens pour nous rassurer… Il rassure au moyen de sa Parole, au moyen de direction spéciale, au moyen d’un frère ou d’une sœur dans la foi, au travers des circonstances, en nous permettant de ressentir sa présence… ou encore en nous donnant une paix surnaturelle dans un moment difficile :


 


La Foi...


"… mon juste vivra par la foi ; mais, s'il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui. Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme. Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas." Une des choses qu'on ne voit pas dans l'immédiat, c'est le bienfait de l'épreuve. Mais là où la vue échoue, la foi prend la relève, et nous permet d'être reconnaissants au Seigneur pour toutes choses !


 


L'intelligence...


Le jugement procède de l'intelligence renouvelée du croyant, et lui donne le moyen de discerner le vrai du faux, la réalité de l'illusion. Dieu ne rejette pas notre faculté de réfléchir, mais il la sanctifie, afin que nous apprenions à penser comme il pense. N'ayons donc pas peur de notre bon sens, mais disons plutôt avec le psalmiste : "Enseigne-moi le bon sens et l'intelligence !" Révélations ...


Déjà du temps de Paul circulaient des idées bizarres se donnant une apparence de spiritualité. L'apôtre n'exhorte pas les chrétiens à rechercher des révélations surnaturelles pour savoir si ces nouveautés venaient de Dieu. Il fait tout simplement appel à leur bon sens :"... nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu'on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là."


 


Vulnérable !


Les pouvoirs de Satan sont très limités et ne peuvent s'exercer qu'au travers de votre propre corruption. En d'autre termes, si vous n'êtes pas corrompu, le malin n'a aucun pouvoir sur vous et s'en ira voir ailleurs!

N'oubliez pas, que contrairement à Dieu, Satan n'est ni omniscient, ni omniprésent . Si vous lui résistez, il s'enfuira loin de vous


 


La Puissance...


La récompense de la sainteté est d’être saint, non pas puissant. Le degré de puissance n’a rien à voir avec celui de la vertu. La puissance n’est pas une récompense méritée mais est un don immérité de grâce, venant du Saint-Esprit, et qui est activé par notre foi et non par les oeuvres:


 


Les habitudes...


"Tant que votre vie suivra la même routine, votre âme ne connaîtra pas la liberté des grands espaces et des nouveaux horizons !"


Les habitudes sont comme des machines : elles produisent toujours des résultats identiques. Elles ne peuvent rien faire d'autre. Elles ont été programmées pour cela seulement. Le changement exige de nouveaux comportements, de nouvelles idées, une atmosphère radicalement différente, et surtout la volonté de lutter contre vos anciennes manières de penser et de les rejeter. Sans une relation profonde avec Dieu vous en serez incapable ! Dieu avait dit à Son peuple de détruire ses ennemis sinon ces derniers les anéantiraient peu à peu (Deutéronome 7.1-2).


 


Prier sans cesse,


c'est notre manière de vivre, étant continuellement dans une attitude de prière.


«prier en tout temps» comme vivre dans une continuelle conscience de la présence de Dieu, où tout ce que nous voyons et expérimentons devient une sorte de prière, vécu dans un profond abandon au Père céleste. C'est quelque chose que je partage avec mon Meilleur Ami - quelque chose que je communique instantanément avec Dieu. Obéir à cette exhortation signifie que, quand nous sommes tentés, nous présentons cette tentation devant Dieu et lui demandons son secours. Quand nous expérimentons quelque chose de bon et de beau, nous lui remercions immédiatement le Seigneur pour cela. Quand nous voyons quelque chose de malsain autour de nous, nous demandons à Dieu de redresser la situation, et de nous permettre de participer à son redressement, si cela est en accord avec sa volonté. Quand nous rencontrons quelqu'un qui ne connaît pas Christ, nous prions Dieu d'attirer cette personne à lui et de nous utiliser comme un témoin fidèle. Quand nous faisons face à des difficultés, nous nous tournons vers Dieu en tant que notre Libérateur.


De cette façon, la vie devient une prière qui monte continuellement : toutes les pensées, actions et circonstances de la vie deviennent des opportunités de communier avec notre Père céleste. Ainsi, nous avons constamment nos pensées dirigées vers les choses d'en haut et non vers les choses de la terre (Col.3:2)


 


Quel parcours pour trouver Dieu !!


Chaque fois que nous prions le Père ou le Fils, nous nous efforçons de parcourir, par la pensée, des milliers de kilomètres, croyant qu'ainsi, nous entrerons plus facilement en communication avec Dieu le Père ou Son Fils. Le drame, c'est que nous avons oublié la glorieuse vérité selon laquelle Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit résident dans le corps de la personne qui a accepté Jésus-Christ comme son Sauveur personnel, Jn.14:23


 


La prière efficace ...


Dieu, par son Esprit, nous rappelle l'autorité que Jésus nous a déléguée afin de repousser le royaume des ténèbres, Lu.10:19. Il nous rappelle que nous n'avons pas à lutter contre le monde visible - les personnes et les circonstances - mais contre le monde invisible qui le contrôle, Ep.6:12, 1Jn.5:19. Cette lutte se fait en liant le péché et en déliant ses effets sur la vie des gens par le pardon des péchés et la guérison des souvenirs, Mt.18:18, Jn.20:23. C'est aux anges de se battre contre les démons, Da.10:13,20-21, Ap.12:7-9.


 


La prière...


Le but de la prière n'est pas primordialement de recevoir quelque chose de Dieu mais plutôt de recevoir la demande de Dieu lui-même, car notre âme a soif de sa présence et la prière permet d'approfondir notre communion avec Dieu.


 


Perdus, nos repères !!!


La vie d'aujourd'hui entraîne souvent des déracinements liés à la nécessité de l'emploi. Les gens déménagent et arrivent dans des lieux qui leur sont étrangers. Parallèlement, la société moderne a tendance à devenir de plus en plus administrative et impersonnelle ramenant l'être humain à un numéro. Les sociologues font de la solitude le problème essentiel du monde moderne. Dans cette société éclatée, de nouveaux groupes se forment: clubs et associations de tous genres, amitiés de bistrot, zonards ou skinheads. L'homme est un être social qui forge son identité au travers de ses relations. Malheureusement, ces relations restent souvent superficielles ou circonstancielles. Elles vont et viennent et l'être humain se retrouve seul.


 


Voir plus loin ...


Tu es peut-être occupé et inquiété par beaucoup de choses. Elles sont certainement légitimes, mais qu'en est-il comparé à l'éternité. Pense à ce que serait ta relation avec Dieu si toutes les choses qui sont destinées à passer disparaissaient aujourd'hui. Que resterait-il sur ta liste de prières ? C'est très bien de faire des listes de prières. Mais il arrive qu'à prier sans arrêt pour tous ses ennuis, on en oublie d'écouter la voix de Dieu. Et on passe à côté d'une relation intime avec Lui.


 


Un rappel ...


Un pasteur dont la communauté était si petite qu'il avait la possibilité de passer toute ses matinées dans la prière, et travaillait pour l'église l'après-midi. Le Seigneur fit fructifier son travail et son église grandit beaucoup, si bien que le pasteur dut travailler aussi le matin. Quelques temps après, un prophète vint le trouver et lui dit: "Le Seigneur m'a demandé de te transmettre une parole". Le pasteur le reçut avec joie, d'autant plus qu'avec le fruit de son ministère, Dieu ne pouvait que le féliciter. Et le prophète lui dit: "Le Seigneur te dit ceci: Tu me manques".


 


Grandir spirituellement ...


Une vie de foi nous permet de faire confiance de plus en plus à Dieu pour chaque détail de notre vie, et de pratiquer ce qui suit:



1- Parler avec Dieu chaque jour par la prière (Jean 15:7).

2- Lire la Bible chaque jour (Actes 17:11).

3- Obéir à Dieu à chaque instant (Jean 14:21).

4- Témoigner de Jésus-Christ par notre vie et par nos paroles (matthieu 4:19; Jean 15:8).

5- Faire confiance à Dieu pour chaque détail de notre vie (1Pierre 5:7).

6- Laisser le Saint-Esprit diriger notre vie quotidienne et notre témoignage et les rendre puissants (Galates 5:16-17;Actes 1:8).


 


Cellule de maison !


Une église traditionnelle envoie le message à tout un chacun, "Venez!" Mais le message de l'église de cellule c'est "Allez!" Le modèle du ministère de l'église traditionnelle exige une réponse passive, "Écoutez", alors que l'appel de clairon de l'église de cellule c'est, "Faites!" C'est un modèle actif du ministère. Le peuple reçoit le pouvoir de faire le ministère de Christ.


 


les 12...


Jésus aurait pu investir Sa vie dans les multitudes, mais Il ne l'a pas fait; au contraire Il a choisi 12 et a travaillé pour former leurs caractères. Chacun des 12 avait une personnalité tout à fait opposée aux autres et pendant trois ans, comme un potier avec l'argile, Jésus a façonné chacun d'eux. Le modèle des 12 a toujours été dans le cœur de Dieu. Le nombre 12 symbolise le gouvernement. À la création, Dieu a établi 12 mois pour gouverner chaque année; les journées mêmes sont gouvernées par des périodes de 12 heures chacune. Dieu a établi 12 tribus pour gouverner le peuple d'Israël et le Roi Salomon a nommé 12 gouverneurs.


 


Votre histoire ...


Aucun de nous ne sera sans doute appelé par Dieu, comme l'a été l'apôtre Paul, à porter témoignage devant un dirigeant de ce monde. Cependant, chacun de nous s'est peut-être déjà fait demander : " Pourquoi ou comment êtes-vous devenu chrétien ? " Ou peut-être : " Pourquoi faites-vous les choses que vous faites ? " C'est tout à fait possible si vous laissez vraiment votre lumière briller.


Chacun d'entre nous a sa propre histoire. Nous ne savons jamais quand il peut nous être demandé de donner un compte-rendu de nous-mêmes au sujet de notre conversion. Nous devons nous préparer, ainsi nous serons prêts quand une occasion surviendra.


La seule démarche ...


Un chrétien est celui qui en est arrivé à comprendre que toutes les questions de vie et de mort, de péché et de justice, du ciel et de l'enfer, du temps et de l'éternité, sont résolues par une relation vivante non pas avec une religion, une église, une croyance, etc., mais avec la personne et l'œuvre de Jésus-Christ, le Fils de Dieu.


 


Ta relation ...


Je crois que le plus grand problème des jeunes convertis, et de ne pas faire


la différence entre vivre sous la Loi et vivre sous la Grâce de Dieu.


Pendant une période le Chrétien est si sensible à la proximité de Dieu qu'il pourrait


presque le toucher, et saisi par ce qu'il y a de plus intense, il savoure avec avidité


la douceur et la délicatesse de l'Amour de son Sauveur.


Sous le ciel bleu, la prière coule de source et la lecture de la Bible devient un réel plaisir.


Dans cette attitude le Chrétien prend en pitié "secrètement"ceux qui ne font pas cette expérience. Mais la plupart d'entre nous sont incapables de se maintenir longtemps à ce niveau !


Survient une tentation, une séduction, quelque chose" qui s'installe dans sa pensée et son coeur !!!


Il se réveille un matin, et son euphorie semble avoir disparue, il a beaucoup de mal


à prier, la douceur qu'il éprouvait à la lecture de la Bible a disparu aussi.


Il se met en demeure de passer au crible sa conduite récente, il est déconcerté


et Satan y mêle ses accusations, s'éfforçant d'accréditer dans son esprit l'explication


d'une fausse culpabilité.


Cette expérience se prolongeant, il va jusqu'à perdre la notion qu'il avait de la


personne de Dieu. Il ne sent plus son Amour et se sent abandonné.


Il s'est placé sous la loi, et ne sent que la désaprobation de Dieu.


Après un certain temps, l'expérience si désirée lui revient et tout lui est restitué.


La présence de Dieu lui est à nouveau manifestée rallumant les feux de l'Amour


et comme il s'imagine que c'est son infidélité qui est responsable de cette parenthèse,


il redouble de vigilance pour préserver ce qui lui a été rendu.


Si étrange que cela paraisse et malgré sa fidèlité, le Seigneur tôt après, le quitte


de nouveau, et le revoilà  dans les abîmes d'angoisse.


Saches que ce type d'expérience a été le lot des grands hommes de Dieu, car


cette ALTERNANCE de visitations et d'éclipses a pour seul but de délivrer le


Chrétien de son CHRISTIANISME CHARNEL, et de lui montrer la véritable


nature de la Grâce.


 


 


La chair ...


Tu penses que nous ne pouvons pas échapper aux contraintes de notre


chair, celles que tu estime légitimes, et tu te demandes aussi pourquoi le Seigneur


nous a placés dans un monde ou tant de choses semblent naturelles et dont


l'accès nous est interdit !


( on pourrait dire ; Seigneur tu places devant nous tant de choses que tu nous interdits !)


Seraient-ce des tentations alors ?


Non car Dieu ne tente personne !


Mais ce que le monde nous offre a été établi par l'homme, par son esprit


et l'esprit du diable. Et c'est dans ce contexte que nous sommes nés.


 


 


Je suis libre ...


J'ai souvent entendu dire "moi je suis libre" je ne suis ni de Dieu, ni du diable !


et je n'ai pas le sentiment de faire du mal aux autres...


Tu n'es pas sans savoir que nous avons une position spirituelle "obligatoire


dans notre vie, soit, tu appartiens à ce monde et par conséquent au diable,


soit, tu es élu de Dieu en Christ, en vue de notre résurrection avec Lui.


Dans le premier cas tu irais en enfer, dans le deuxième cas au paradis ...


Mais toi, tu connais le prix et la rançon de ton salut...


C'est ta position et celle que tu dois enseigner au monde.


 


 


Baptisé du Saint-Esprit...


Ils priaient pour qu'ils reçoivent immédiatement le baptême dans le Saint-Esprit, cela doit se faire, là aussi, le jour même. C'est comme cela qu'ils faisaient au début. Le Saint-Esprit, nous le recevons à l'instant où nous acceptons Jésus comme notre Seigneur et Sauveur. Nous recevons une nouvelle naissance par le Saint-Esprit et nous recevons le Saint-Esprit dans nos coeurs. Mais le baptême du Saint-Esprit, ce n'est pas la même chose que recevoir le Saint-Esprit le jour de la conversion. Le baptême du Saint-Esprit, c'est le Saint-Esprit qui vient sur nous comme il est venu sur eux le jour de la Pentecôte, et qui les remplit à déborder et à ce moment-là il se passe un miracle. Ils reçoivent la puissance du Saint-Esprit pour témoigner. Et cela se traduit par le parler en d'autres langues comme le Seigneur leur donne de s'exprimer. Ce sont des dons gratuits que Dieu donne gratuitement à tous ceux qui acceptent Jésus comme leur Seigneur et Sauveur. Il ne faut pas se priver de ces dons-là, parce que Dieu veut les donner en abondance.


 


Le Saint-Esprit ...


« Vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, en Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre ». Le baptême du Saint-Esprit n'est pas donné pour être sauvé, il est donné pour recevoir une puissance de Dieu pour être un témoin et pour parler de lui jusqu'aux extrémités de la terre, mais avec la puissance du Saint-Esprit.


 


 


« Je vous dis un mystère ;


nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles.(quand un mort ressuscite, cela ne veut pas dire qu'il ressuscite en esprit seulement, cela veut dire qu'il ressuscite dans son corps, mais, cela devient un corps glorifié, un corps physique, mais un corps glorifié qui ne connaît plus la mort),


et nous, nous serons changés. » Vous voyez ce qu'il dit au verset 52, c'est important, d'abord la trompette sonne, et les morts en Christ ressuscitent les premiers et ils ressuscitent dans un corps de chair mais une chair nouvelle qui ne connaît plus la mort, ce n'est pas seulement en esprit, c'est dans un corps de chair nouveau qu'il ressuscite et, à ce moment-là, « nous, nous serons changés. » Nous, c'est-à-dire ceux qui seront vivants au moment où Jésus revient, comme nous avons encore un corps de chair qui est corruptible, il faut que ce corps soit changé, donc nous allons connaître une résurrection vivante.


Et les deux ensemble, ceux qui sont morts et qui viennent juste de ressusciter, et nous les vivants, qui allons être changés par la puissance de Dieu avec un corps nouveau, mais physique, nous allons monter au ciel, ensemble, à la rencontre de Jésus.


 


L'Enfer...


Le Seigneur n'a pas créé au départ, l'enfer, pour les hommes, il l'a créé pour Satan, le diable et les démons. Mais il va être obligé d'envoyer en enfer tous ceux qui ne croient pas en Lui, qui le rejettent et qui préfèrent le péché. Le Seigneur va envoyer en enfer tous ceux-là, mais il aurait bien voulu les prendre avec Lui, puisqu'Il est mort pour tous les hommes. Il ne va pas prendre ceux qui ne veulent pas de Lui, mais, ceux qui le veulent, ses disciples qui L'attendent.


Le Seigneur dit : « Je vous prendrai avec moi. » Il faut bien savoir dans quelle situation nous devons nous trouver pour pouvoir être pris par le Seigneur. Le Seigneur ne va pas prendre tous ceux qui se disent chrétiens, non, Il ne va pas les prendre. Il ne prendra que ceux qui sont prêts à partir. Quand t pars pour un voyage, tu te prépares. Tu fais tes bagages, et le jour du départ tu es à l'heure. Ceux qui ne seront pas prêts resteront sur la terre et ce sera terrible pour eux.


« Voici en effet ce que nous vous déclarons d'après la Parole du Seigneur,


nous les vivants.. » Quand Paul parle de : « nous les vivants », il parle de "nous" les chrétiens qui sommes prêts pour l'enlèvement puisque "nous" ce n'est pas l'ensemble de l'Eglise. Il faut le répèter clairement : il y a des doctrines fausses qui circulent dans l'Eglise et qui disent qu'à partir du moment où tu as accepté Christ dans ta vie, automatiquement tu vas être enlevé parce que tu fais partie de l'Eglise. C'est faux, ce n'est pas ce que dit la Parole de Dieu. La Parole de Dieu dit que pour être enlevé, il faut avoir accepté Christ comme son Sauveur et Seigneur, il faut être prêt au moment de l'enlèvement, il faut être passé par le baptême d'eau, le baptême de l'Esprit, il faut être en règle avec le Seigneur au moment où tu vas partir.


Peux-tu imaginer que Jésus va prendre une Epouse avec certains chrétiens qui vivent dans l'adultère, d'autres dans le péché jusqu'au cou ? Cela arrive qu'un chrétien chute. Cela peut nous arriver de chuter mais si nous chutons nous devons, parce que nous aimons le Seigneur, être sensibles à la voix du Saint-Esprit qui nous dit :


"Attention, tu viens de faire une chose qui déplaît au Seigneur, tu es entré dans les ténèbres, demande pardon immédiatement". Si je demande pardon, le sang de Jésus me lave et je suis restauré dans ma communion avec Dieu. Je suis prêt à repartir pour tout ce que le Seigneur me demande de faire, tout ce qui est venu à la lumière. Ce n'est pas une question de perfection totale atteinte, c'est une question d'être en communion avec Dieu et de n'avoir rien négligé de ce que Dieu m'a demandé de faire au moment où Il revient.


 


 


Comme Noé ...


J'entre dans le lieu très-saint avec une pleine assurance, joyeuse, que mon Père m'attend et qu'il n'y a aucune séparation entre Lui et moi. Voilà la justice du Seigneur. C'était la justice de Noé en son temps. Noé marchait avec Dieu, avec la lumière qu'il avait à l'époque. Il marchait dans la communion avec son Seigneur. Il a construit une arche. Il y a fait rentrer sa famille : sa femme, ses trois fils et les trois femmes de ses trois fils. Ils ont tous été sauvés. C'est un encouragement pour nous. Vous voyez que la condition, c'est simplement de marcher avec le Seigneur et de lui faire confiance, d'être trouvé intègre et juste devant Lui par le sang de Jésus-Christ et par la grâce que Dieu nous donne en Jésus.


 


Ta Famille !!!


Marche avec Dieu, tu seras sauvé toi et toute ta famille. Marche avec Dieu dans la justice et dans la sainteté, et Dieu ne manquera pas de sauver tous les membres de ta famille, aussi loin que va ta foi. Si tu as la foi pour tes cousins du troisième degré, ils seront touchés par ta foi, car ils font partie de ta famille. Si tu crois seulement pour tes enfants, tes frères et soeurs et tes parents, ce seront eux qui seront sauvés. Tu seras sauvé toi et ta famille, si tu es juste et intègre devant le Seigneur et si tu marches avec Dieu. C'est une promesse certaine. Recevons-là dans nos coeurs et ne la quittons pas, parce que c'est par la foi que cela nous est donné. C'est par la foi.


 


La débauche...


chez les adolescents est favorisée par la promiscuité, les boîtes de nuit et la pression des médias.


L'adultère, l'homosexualité, le lesbianisme, l'inceste et le viol sont banalisés.


La prostitution est en plein essor. L'industrie pornographique est prospère.


La pédophilie se développe également.


La famille se désintègre. Les enfants en sont victimes et doivent souvent se contenter d'un seul parent. (Plus d'un million d'enfants du divorce en France)


Pour éviter le risque du divorce, on vit avec "un copain" ou "une copine", le concubinage est devenu banal au point d'être légalisé.


 


Réalisme Chrétien !


Un croyant sait qu’il doit compter d’une manière très réaliste avec les ruses et la puissance de l’Ennemi de Dieu.


Cependant Satan n’est pas une « contre-puissance » qui peut mettre en péril la souveraineté et la puissance de Dieu. C’est une créature qui s’est rebellée contre son Créateur.


En rapport avec cette question, on lit cette parole, en relation avec la venue du Seigneur : « Celui qui pratique le péché est du diable, car dès le commencement le diable pèche ». C’est pour ceci que le Fils de Dieu a été manifesté, afin qu’il détruisît les œuvres du diable. » (1 Jean 3:8-10). C’est précisément lorsque l’on reconnaît la réalité et le danger du satanisme, que la vérité de la victoire du Seigneur Jésus sur Satan prend toute son importance.


 


Les Voyants !


La prédiction de l'avenir par des voyants, cartomanciens, diseurs de bonne aventure... La forme la plus répandue est l'établissement des horoscopes; mais il y a aussi la lecture des lignes de la main, la baguette divinatoire, le pendule sidéral, le miroir magique, la boule de cristal... Ces pratiques et bien d'autres ne sont souvent que des attrape-nigauds, mais aussi le fruit de l'activité spirituelle du diable à travers ceux qui les pratiquent.


 


Le Diable !


Mais Jésus-Christ l'appelle «Le père du mensonge» (Jean 8:44), la Bible le nomme "le diable, Satan, celui qui séduit la terre habitée toute entière" (Apocalypse 12:9). Il y est décrit comme cruel, sans cœur, menteur et trompeur, assez subtil pour se déguiser en «ange de lumière» (voir 2 Corintiens 11:14) et assez méchant pour entraîner avec lui, sous la malédiction éternelle ceux qui se laissent prendre par ses tromperies.


Il est le Prince de ce monde et contrôle ainsi un vaste système composé de toutes sortes d'opinions correspondant à chaque tempérament et à chaque personnalité. Tout ce qu'il propose semble plaisant et beau, mais il s'agit en fait de pièges splendidement décorés et terriblement efficaces.


 


Des soulagements qui feront mal !


Le danger de bien des guérisseurs, radiesthésistes et autres, qui apportent un soulagement momentané et relatif, mais provoquent des effets spirituels ou psychiques ultérieurs imprévus portant la marque d'une action maléfique.


 


Les Feuilletons TV de Sorcellerie !


La BANALISATION est un moyen de SÉDUCTION de Satan pour attirer les âmes dans ses filets. Mais il a aussi bien d'autres moyens de séduction


en plus de propager par la TV ses inspirations.


Un moyen de séduction est de prétendre distinguer les activités pour le bien (magie blanche) d'avec les activités pour le mal (magie noire), en prétendant se limiter à ce qui est dirigé vers le positif (services utiles, obtention de renseignements, retours d'affection, guérisons, purifications, etc.), qu'on suppose innocent. En réalité, quel que soit l'objectif, Satan ou ses agents (démons) sont derrière, et les gens tombent dans sa zone d'influence (une porte lui a été ouverte), sans même qu'ils le réalisent.


 


Le Spiritisme !


Les gens croient consulter les esprits des morts : ils sont en réalité en contact avec des démons (cf. 1 Cor. 10:19-20) ; non pas que le démon manipule l'esprit du mort, mais il se met tout simplement à sa place et trompe les gens qui consultent ainsi ; ces esprits de démons sont séducteurs et menteurs; ils font croire qu'ils sont l'esprit du mort, alors qu'ils ne le sont pas; le fait qu'ils connaissent des choses spécifiques aux intéressés et censées n'être connues que d'eux (secrets intimes), n'est pas une preuve qu'il s'agit de l'esprit du mort, car les esprits mauvais et Satan savent ces choses par leur grande connaissance des choses spirituelles et intimes, de partout (ils n'ont pourtant pas l'omniscience divine)


 


La Grâce...


Alors que durant notre ancienne vie, nous avions été rebelles à Dieu, murmureurs, insolents, blasphémateurs, la grâce de Dieu a coulé sur nous en gouttes de sang; chacune de ses gouttes de sang coulant de notre Seigneur, était une bénédiction qui chassait une malédiction: pour une rébellion, un pardon

pour un blasphème, une réconciliation.


 


L'Eglise !


Quand Paul persécutait l'Église, sur la route qui le menait à Damas


La parole du Seigneur est assez étrange. Il n'a pas dit : « Saul, Saul, pourquoi persécutes-tu mes disciples », mais : « Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? » Il n'a pas dit : « Saul, Saul, pourquoi persécutes-tu mon Église », mais : « Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? » Cela a montré à Paul que l'Église et Christ ne font qu'un. L'Église ne fait qu'un avec Christ et lorsqu’un homme persécute l'Église, il persécute Christ. Cela nous montre aussi que le Corps de Christ est sur la terre, parce que personne ne pourrait le persécuter s'il était dans les cieux.


 


La Paix soit avec vous...


Quand le cœur est en paix avec Dieu et qu’il n’a rien à se reprocher, quand la volonté propre est tenue en échec, la paix règne dans l’âme. On marche sur la terre, mais le cœur est au-dessus de la terre, en communion avec de meilleures choses ; on marche dans un esprit de paix avec les autres, et rien ne trouble nos rapports avec Dieu. Il est le Dieu de paix. La paix, la paix avec Jésus remplit le cœur.


 


La réponse est dans le calme...


Rien n’est plus favorable à la communion avec Jésus, que la tranquillité d’âme. Dans cet état seulement, nous pourrons obtenir la docilité qui permet au Seigneur de nous révéler ses secrets et de nous montrer notre chemin.


 


Une prière à Trois...


« Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit complète » (Jean 16:24). En effet, pour celui qui juge spirituellement des choses, une prière exaucée n’est pas seulement le don d’une bénédiction particulière ; il y voit infiniment plus : c’est pour lui un gage de sa communion avec le Père et avec le Fils, une preuve qu’il est admis dans leur conseil ; et encore là, quelle source ineffable de joie !


 


Chrétiens le saviez-vous...


Savez-vous, mes chers amis, que l’Esprit qui demeure en vous est Dieu lui-même ? Oh ! que nos yeux s’ouvrent pour voir la grandeur du don de Dieu ! Oh ! que nous réalisions la richesse des ressources cachées dans nos propres cœurs ! L’Esprit qui demeure en moi n’est pas une simple influence, mais une Personne vivante ; c’est Dieu lui-même. Le Dieu infini est dans mon cœur ! Je ne suis qu’un vase de terre, mais dans ce vase de terre, je porte un trésor d’une valeur inexprimable - le Seigneur de gloire !


 


La bonne méthode...


Lorsque nous sommes tentés de nous laisser aller à des pensées, à des sentiments, à des paroles, qui ne sont pas selon Dieu, quel puissant correctif que de réaliser le fait que le Saint Esprit habite dans nos corps comme dans son temple ! Si nous pouvions toujours nous en souvenir, cela nous préserverait de bien des pensées vagabondes, de bien des paroles légères ou vaines, de bien des actes inconséquents.


 


Quand Moi je suis là...


Le « moi » ne nous laisse pas de repos. Orgueilleux, il n’aime pas à être mis de côté ; susceptible, il ne peut accepter une parole dure ou injuste, il ressent la moindre offense. Il est facilement découragé, prompt à s’irriter, difficile à contenter, présomptueux et à la fois craintif. Ce « moi » égoïste, si fatigant par ses exigences, ses susceptibilités, ses œuvres propres, a été cloué à la croix. Le « moi » doit être, tôt ou tard, connu et jugé. Si l’on n’apprend pas à le connaître dans la communion de Dieu, il faut qu’on l’apprenne par l’expérience amère de quelque chute : « En sorte que nulle chair ne se glorifie devant Dieu ». Dieu veut avoir des vases vides.


 


Tout est prévu en Christ...


Oh ! que les croyants cessent de regarder à eux-mêmes pour se plaindre de leur faiblesse, comme si Dieu les appelait à une œuvre pour laquelle il ne les a pas préparés ! Qu’ils acceptent joyeusement et avec foi le fait merveilleux qu’en les unissant à Christ, Dieu se charge de leur développement spirituel et des fruits qui en découlent ! Alors, toute paresse, toute hésitation malsaine disparaîtront. Sous l’influence bénie de la foi en la fidélité de Celui par qui ils sont en Christ, ils se lèveront pour accomplir leur glorieuse destinée.


 


C'est Lui ou c'est Moi...


Tant que la souveraineté de Jésus Christ n’est pas établie dans nos cœurs, l’Esprit ne peut agir efficacement en nous. Il ne peut réellement diriger nos vies, tant que nous n’en avons pas remis le contrôle entre ses mains. Si nous ne lui donnons pas l’autorité absolue dans nos vies, il peut y être présent, mais il ne peut y être puissant. La puissance de l’Esprit est paralysée.


 


Un jour à la fois...


Dieu ne nous demande d’être fidèles qu’un jour à la fois. Nous voyons par là le prix que nous devons attacher à chacune de nos journées. Nous sommes facilement portés à considérer la vie comme un tout et à négliger le court espace d’un jour ; nous oublions que les jours font les années, que la valeur d’un jour dépend de son influence sur tout l’ensemble de la vie. Un jour perdu est un anneau brisé de la chaîne et en demande souvent plus d’un pour être réparé ; il déteint sur le suivant et le rend plus difficile à passer ; il peut même rendre inutile le travail de mois et d’années.


 


La source de notre ressource...


Ce qui occupe Christ et ce à quoi il pense, c’est ce qui devrait nous occuper et ce à quoi nous devrions penser. Si Christ est notre vie et, par l’Esprit, la source de nos pensées, nous aurons ses pensées en toute chose. Nous devons être au milieu des circonstances dans lesquelles nous nous trouvons comme Christ y serait ; c’est cela, la vie chrétienne. Il n’est jamais nécessaire que nous fassions un mal quelconque, que nous agissions selon la chair. Bien qu’elle soit là, nous n’agirons pas sous son impulsion si nous sommes pleins de Christ, car c’est lui qui nous suggère nos pensées.


 


Appartenir à son Maître...


Devenir la possession de Christ signifie bien plus que nous ne pensons au premier abord. Christ possède-t-il mon corps, mes yeux, mes oreilles, ma langue, mes mains et mes pieds ? Possède-t-il toutes mes facultés, ma mémoire, mon imagination, mon intelligence ? Possède-t-il mes pensées ? Mon être entier est-il vraiment à sa disposition pour accomplir sa volonté . Seigneur, pénètre partout où tu voudras dans mon cœur, fais ce qu’il te plaira. Tu es ici chez toi. Tout ce qui est indigne de Christ est indigne d’un chrétien.


 


l'état de Grâce...


Ceux qui sentent le plus profondément qu’ils sont morts en Christ et qu’ils ont subi en sa Personne le châtiment du péché, atteignent les plus hauts sommets de la vie divine. Celui-là est le plus saint, qui possède le mieux Christ au-dedans de lui et qui se réjouit le plus complètement dans son œuvre accomplie. C’est l’imperfection de la foi qui entrave la marche et est la cause de beaucoup de chutes.


 


l'état de Chrétien...


Être chrétien, c’est faire de Christ le centre de sa vie. C’est être transformé à l’image de Christ, de gloire en gloire et de jour en jour. Être chrétien signifie que Christ anime notre esprit, notre cœur, notre volonté, de telle sorte qu’il pense par notre esprit, qu’il aime par notre cœur, qu’il exprime sa volonté par la nôtre. C’est laisser Christ occuper tant de place en nous, que nous n’ayons plus aucune vie en dehors de lui.


 


C'est irrévocable...


Christ a tellement pris la place du croyant sur la croix - celui-ci était si entièrement identifié avec lui - tous les péchés du croyant lui ont été alors si complètement imputés, que toute question de culpabilité du croyant, toute idée de jugement ou de colère, auxquels il serait exposé, est éternellement mise de côté. Tout a été réglé sur le bois maudit, entre la Justice divine et la Victime sans tache. Et maintenant le croyant est aussi absolument identifié avec Christ sur le trône, que Christ fut identifié avec lui sur la croix. La justice n’a plus aucun grief à élever contre le croyant, parce qu’elle n’a aucun grief à élever contre Christ. Il en est ainsi à jamais.


 


Qui souffre de la perte...


« Mon fils… était perdu, et il est retrouvé » - voilà le cœur de la parabole de Luc 15. Il n’est pas question de ce que le fils a souffert, mais de ce que le père a perdu. C’est lui qui souffre ; c’est lui qui perd. Une brebis est perdue : Qui en supporte la perte ? Le berger. Une pièce d’argent est perdue : Qui en supporte la perte ? La femme. Un fils est perdu : Qui en supporte la perte ? Le père.


 


Le temps qui me reste à vivre dans la chair !

Cette expression est là pour me remettre en mémoire que chaque jour qui passe, mon capital vie diminue et qu’en raison de cela, la sagesse divine m’exhorte à faire la volonté de Dieu.

Elle m’encourage d’autant plus que mes jours s’enfuient et que je n’en connais pas le solde. Il n’a jamais été aussi urgent d’apprendre à bien compter nos jours, à réaliser que l’heure où nous allons toucher les intérêts de ce que nous avons placé à la banque du ciel, s’approche inexorablement.


 


La mauvaise Foi !


C’est souvent en cherchant des excuses à nos mauvaises actions, en cherchant le "vice de forme" dans la Parole de Dieu pour nous justifier, que nous courrons un grave danger: celui de ne plus prendre les Saintes Écritures au sérieux.


Si la parole de Dieu, la Bible, n'est plus le rocher sur lequel nous pouvons nous appuyer, alors tout est permis et chacun peut faire sa petite cuisine spirituelle comme il l'entend!


La foi qui ne tient qu'à un fil !


Sauf erreur, une ampoule qui clignote a une durée de vie bien plus courte que celle qui brille continuellement.

À force de partager sa vie entre le monde et la foi, il est à craindre que la résistance ne tienne pas très longtemps et qu’elle finisse par se rompre ne permettant plus ainsi au courant bienfaisant du Saint-Esprit de passer.


Nous devons constater, qu’en cette période de la fin des temps, il y a, dans le corps de Christ, des chrétiens dont le filament est devenu si mince, l’engouement pour Christ si faible, qu’il est à craindre une rupture définitive d’avec la foi véritable.


 


Les envoyés de Dieu !


Vivre de Jésus, vivre pour Christ va immanquablement transformer notre être et nous démarquer du monde. Plus nous serons près de lui, moins le monde ne pourra nous supporter ou supporter le témoignage que nous ne manquerons pas de répandre autour de nous.


C'est dans les ténèbres que la lumière est sublimée !


En vivant près de Dieu, nous nous "imprégnons" de sa lumière un peu à la façon de ces objets phosphorescents qui brillent dans l’obscurité après avoir été placés devant une source lumineuse.

Je lui rends honneur et il m’honore de sa présence, il fait briller sur moi sa lumière, me déclare son enfant, fait de moi un ambassadeur de Christ, fait de moi.... la gloire de Christ!


 


Le Prix de la Prospérité !


Vous pouvez posséder bien des choses, à condition de n’être possédé par aucune ! Rien ne vous appartiendra jamais : vous ne serez qu’un administrateur de biens, les Siens, le gérant de Ses richesses. Tant que vous poursuivrez la volonté de Dieu, Il vous accordera le succès.


 


La Vérité si je mens !


Vos paroles sont la mesure de votre foi. Elles expriment ce que vous croyez réellement


Votre confession, c'est votre foi réelle qui parle. Nous ne pouvons jamais nous élever au-dessus de nos paroles.


Par nos paroles, nous brossons le tableau de ce qui existe au plus profond de nous-même.


Ce que Dieu dit dans sa parole, nous pouvons le confesser avec l'assurance que Dieu l'accomplira.


 


 


Duo gagnant


La foi véritable et une conscience sensible ôtent tout le plaisir du péché ainsi que le désir de tordre la vérité pour justifier ce qui est mal. La foi et une bonne conscience forment une combinaison gagnante.


La prière de la foi en Dieu...


On dit couramment : "la prière change les choses." Mais ce n'est pas la prière qui le fait - c'est Dieu. Certaines personnes croient que c'est la prière elle-même qui est la source de la puissance, alors elles "essaient la prière", en espérant que cela "va marcher". Dans Marc 11, Jésus dévoile un des secrets de toute prière véritable : "Ayez foi en Dieu". Pas foi en la foi, pas foi en la prière, mais "foi en Dieu" (v. 22).


 


l'Aspect


On devrait toujours pouvoir appliquer spirituellement au chrétien ce vers d’un poète qui a dit de l’albatros : « et même quand il marche, on sent qu’il a des ailes ».


 


 


La crainte


Lorsque certains passent par des souffrances, et que leurs prières


pour être délivrés ne sont pas exaucées, ils se demandent si la


présence de Dieu est encore avec eux, ou ils pensent que Dieu ne


s’intéresse pas à leurs problèmes. Alors la crainte les saisit. Mais


voici la promesse du Seigneur: «Et voici, je suis avec vous tous les


jours, jusqu’à la fin du monde» (Mat. 28:20).


Le péché


Une seule pensée d ’iniquité est déjà un péché. Notre chute


commence dans notre être le plus profond. Notre vie de victoire


doit commencer dans nos pensées.


La Sainteté


Il n’est pas facile d’atteindre la sainteté. Elle implique un sacrifice.


On l’atteint en passant par des épreuves, de même que l’or est


purifié par le feu. La fournaise de l’épreuve affine notre sainteté et


la rend précieuse. Une pierre précieuse porte les marques de la


taille qu’elle a dû subir. Ce sont nos souffrances qui font notre


valeur. Tout en nous doit tendre à une parfaite sainteté. Nous ne


devons pas nous laisser aller à nous apitoyer sur nous-mêmes.


Nous devons être sévères en ce qui concerne nos propres fautes. Si


nous résistons alors au diable, il s’enfuira loin de nous.


La Trompette


Dans l’Ancien Testament, on sonnait de la trompette pour préparer


le peuple à une convocation, à un départ, ou à la guerre. L’Eglise


doit faire entendre la trompette du message de Christ, pour que le


monde se prépare. L’oeuvre de sanctification que le Seigneur


accomplit en nous, ainsi que notre propre croissance dans la


sanctification, parlent au monde comme le ferait le son d’une


trompette. L’Eglise qui se prépare à la venue du Seigneur...


La persécution


peut parfois introduire l’incrédulité dans nos pensées, pour détruire


notre foi en Dieu. Par exemple, contrairement au témoignage qu’il


avait rendu au commencement en faveur de Jésus, Jean-Baptiste,


lorsqu’il fut emprisonné , envoya demander à Jésus:


«Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre?»


(Matthieu 11:3). Ce doute s’est élevé en lui à cause de la sévérité de la


persécution qu’il subissait.


 


 


La Paix


La paix vient lorsque le Seigneur règne


en Maître suprême. Il n’y a plus alors de conflit interne. Beaucoup


ont une vie turbulente de conflits internes. Ils ne luttent pas contre


le péché, mais contre leur propre nature, leur propre volonté, leurs


propres raisonnements, et leurs propres pensées.


La grâce et la paix nous sont données par le Dieu Unique en trois


personnes.


 


 


Don Quichotte


Comme Jésus est mon modèle, je veux faire comme lui.


Je veux faire ce que Dieu attend de moi, et non pas me laisser distraire par le


diable, à combattre contre tout ce qui se passe autour


car c'est une ruse du diable de nous faire attaquer de fausses cibles,


à voir le diable partout, dans chaque coup, me laisser démonter...


L'épreuve et les preuves...


Ce n'est pas ce qui nous arrive qui compte avant tout, c'est la manière dont nous réagissons à ce qui nous arrive, car c'est un test de Dieu.


C'est un test de Dieu, quand quelque chose de difficile nous arrive.


Bien sûr, nous avons un Sauveur compatissant et merveilleux. Il veut nous en sortir spirituellement, il veut se révéler, il veut nous donner une solution, il veut nous sortir de ce problème. Alors j'observe la manière dont je réagis :


Est-ce que c'est encore l'amertume, est-ce que c'est encore la colère, l'animosité, la critique,


est-ce que c'est encore le ras-le-bol qui sort ou est-ce que c'est le doux parfum de Jésus : l'amour, la joie, la paix et la foi...


Le plat du jour...


Tu es doté d’un gros appétit spirituel et Dieu met un point d’honneur à ton intérêt pour sa Parole. Mais, la Bible n’est pas faite seulement de promesses et de bénédictions, elle contient aussi des conseils, des avertissements et des commandements.


 


 


Le défi…


Pour que Dieu soit reconnu comme juge qualifié pour juger les hommes, il fallait qu'il subisse toutes les épreuves qu'ils avaient endurées eux-mêmes.


Ils proposèrent donc que Dieu soit condamné à vivre sur terre - comme un homme !



" Qu'il naisse juif. Que la légitimité de sa naissance soit mise en doute ! Qu'on lui fournisse un travail si difficile que même ses proches le traiteront de fou lorsqu'il s'efforcera de l'accomplir. Qu'il sache ce que c'est que d'être trahi par ses amis intimes. Qu'il soit faussement jugé par un tribunal qui a des partis pris, et condamné par un juge lâche. Qu'il connaisse le goût de la torture.

Enfin, qu'il fasse l'expérience de la solitude la plus totale. Puis, qu'il passe par la mort, mais de manière à ce qu'il ne puisse subsister aucun doute quant à sa réalité. Que beaucoup de témoins s'en assurent."


 


L'Amour est très prisé...


Il y a des moments où Dieu semble attendre que nous Lui donnions une


petite preuve,


quelle qu’elle soit, de notre Amour inconditionnel.


L’Amour est l’essence même de Dieu,


Il nous a créés avec Amour.


 


 


Pas à pas...


Prends ton temps en grimpant à l’échelle, de peur de manquer un


barreau avant d’avoir atteint le


sommet. Chaque barreau correspond à une leçon différente que Dieu


veut t’enseigner afin de resserrer


de plus en plus forts les liens qui t'unissent à Lui.


 


 


Esaïe 55/10-11 :


" Comme la pluie et la neige descendent des cieux, et n'y retournent pas sans avoir


arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes, sans avoir donné de la semence


au semeur et du pain à celui qui mange, ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma


bouche : elle ne retourne point à moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté et


accompli mes desseins. "


 


 


...m'aimes-tu ?


On peut avoir une juste opinion de Dieu sans éprouver d'amour pour


Lui. C’est l’absence d’Amour pour Dieu qui entraîne un pauvre état


spirituel. C’est aussi le compromis avec le péché qui nous empêche


d’aimer Dieu.


 


 


Qui t'inspire...


La Bible est la Parole de Dieu, elle est le langage du Saint-Esprit.


Quand tu demeures dans sa Parole, tu permets au Saint-Esprit de te parler constamment


et ta nature charnelle devient soumise.


Mais si tu entretiens des pensées coupables, tu parles le langage de l’ennemi et tu le


laisses te diriger.


Laissez les morts..


Vous êtes étonnés par ce qui se passe autour de vous, vous êtes troublés par les


évènements qui intéressent et agitent le monde aujourd'hui.


Le Seigneur dit : Laissez les morts enterrer les morts et vous, regardez à Celui qui


est vivant ! Ne vous laissez pas troubler par ce qui appartient au monde mais glorifiez


Celui en qui est la vie !


 


 


à condition que !


Dieu répand sa bénédiction où Il trouve des vases vides.


Si tu renonces parfaitement aux choses d'ici bas, si tu les méprises et meurs à elles même,


la Grâce viendra à toi promptement, elle remplira ton coeur, l'affranchira et l'élèvera.


Alors, ravi d'étonnement, tu verras ce que tu n'avais point vu, tu seras dans l'abondance,


et ton coeur s'élargira,


parceque le Seigneur sera avec toi.


C'est ainsi que tu seras béni si tu cherches Dieu de tout ton coeur.


Et dans ton livre !


Il y a dans le ciel des Anges qui inscrivent dans les livres de Dieu toutes les pensées


et toutes les paroles des hommes.


Ils le font pour le jour du Jugement parceque Dieu leur demande de le faire.


Le Saint Esprit veut nous révéler cela pour que nous puissions dire


" Père, je te confesse ces choses comme des péchés et je te demande pardon"


et afin que les Anges qui sont en train d'écrire toutes ces choses dans le ciel voient


le Sang de Jésus descendre sur ces pages et effacer toutes les mauvaises paroles


que nous avons prononcées.


Nos pensées, nos actions, nos paroles sont toutes inscrites chaque jour là haut !


 


 


Pourquoi souffrir !


Le dessein et la Pensée de Dieu sont derrière chacune des épreuves et des


tribulations que tu as subies ces derniers temps.


Tout ce par quoi le Seigneur te fait passer a un but et une signification.


C’est l’œuvre négative de destruction, mais aussi l’œuvre positive de construction.


Dieu arrache l’ancien, et Il met en place le nouveau.


Ceci afin de te faire faire des progrès dans la Sainteté, tant celle du cœur que celle de


la conduite morale et spirituelle.


Ces épreuves t’amènent à admettre tes faiblesses à attendre de Dieu toute ta force, à


ne chercher ton bonheur qu’en Dieu seul.


 


Toi le Magicien !


Oui, le Saint-Esprit peut faire sortir de leur corps des chrétiens pour leur révéler des


choses Divines.


La Bible nous en cite des exemples.


Mais le danger est qu’Il n’est pas le seul Esprit à pouvoir le faire.


Les apôtres n’avaient pas recherché cette expérience,


c’est Dieu qui en avait décidé ainsi.


Mais toi quand tu recherches ce genre d’expériences occultes par des pratiques


interdites


Ce n’est pas le Saint-Esprit qui vient à ta rencontre.


Et tu exposes ta vie et ton âme à la mort, car avec les démons il n’y a rien de gratuit !


Tu as besoin de te repentir et d’être délivré en Jésus pour que cet esprit soit chassé


de ta vie, car cela ne s’est pas fait automatiquement à ta conversion …


 


 


Si tu es anxieux !


Ton avenir et la décision à prendre ne sont pas écrits d’avance dans la Bible !


Alors pourquoi chercher dans la Bible ta réponse comme s’il s’agissait d’un livre


De Magie ou une boule de cristal.


Tu cherches à connaître la Volonté de Dieu à ton égard, c’est bien ! mais tu voudrais


seulement qu’elle coïncide avec la tienne !


 


 


L'attendez-vous ?


Il est difficile d'imaginer circonstances plus humbles que celles qui entourent la naissance de Jésus.


L'étable pue, le sol est de terre battue, la paille peu avenante. Des toiles d'araignée s'accrochent aux poutres vermoulues et une souris traverse l'espace vide, sans trop se presser. Marie observe le visage de son enfant. Son Seigneur ! Sa Majesté est sous ses yeux ! A ce point précis de l'histoire, l'être humain qui comprend le mieux la personnalité de Dieu et ce qu'Il est en train de faire, est une adolescente, perdue au fond d'une étable malodorante ! Elle se souvient des paroles de l'ange : "Son royaume n'aura pas de fin."


La majesté divine au sein de l'ordinaire ! La sainteté divine au milieu du fumier et de la sueur animale


Le divin est entré dans notre monde sur le sol d'une misérable étable ! Ce "bébé" dominait l'univers tout entier, mais ses vêtements d'éternité furent échangés contre des haillons qui le tenaient à peine au chaud. La salle du trône d'or d'où Il régnait, fut échangée contre une étable sombre et sale; et les légions d'anges qui le servaient, contre d'humbles bergers.


Pendant ce temps la ville continuait sa rumeur sourde, sans savoir que Dieu venait visiter notre planète. L'aubergiste du coin n'aurait jamais cru, si on le lui avait dit, qu'il venait de mettre Son créateur à la rue. Et les habitants de la ville auraient bien ri, si quelqu'un leur avait annoncé que le Messie était allongé dans les bras d'une adolescente réfugiée dans une étable aux abords de leur ville.


De toute façon ils étaient trop affairés pour aller s'en rendre compte !

Mais tous ces gens qui, ce soir-là, manquèrent l'arrivée de Sa Majesté divine, n'agissaient pas ainsi à cause de leurs mauvais penchants ou par malveillance. Non, simplement parce qu'ils ne l'attendaient pas !

Et les choses n'ont guère changé depuis deux mille ans ! La Bible dit : "Il apparaîtra, sans péché, une seconde fois à ceux qui l'attendent pour leur salut."


Aujourd'hui, ne faites pas la même erreur : attendez-Le, cherchez-Le


 


 


La vieillesse


Si on remonte au temps de l'Ecclésiaste, on découvre comment ce sage envisageait la vieillesse. Si nous lisons le chapitre 12 de son livre, il est intéressant de voir les images qu'il emploie :


"… temps où les gardiens de la maison tremblent, où les hommes forts se courbent, où celles qui moulent s'arrêtent parce qu'elles sont diminuées, où ceux qui regardent par les fenêtres sont obscurcis, où les deux battants de la porte se ferment sur la rue quand s'abaisse le bruit de la meule, où l'on se lève au chant de l'oiseau, où s'affaiblissent toutes les filles du chant, où l'on redoute ce qui est élevé, où l'on a des terreurs en chemin, où l'amandier fleurit, où la sauterelle devient pesante, et où la câpre n'a plus d'effet, car l'homme s'en va vers sa demeure éternelle…" (Ecc 12.1-7


Quand on devient vieux :


Les gardiens de la maison tremblent : Ceux qui prennent soin de notre corps, c'est-à-dire nos mains commencent à trembler. Familièrement on "sucre les fraises" !


Les hommes forts se courbent : Celles qui supportent notre corps, c'est-à-dire nos jambes, fléchissent.


Celles qui moulent s'arrêtent parce qu'elles sont diminuées : Les meules que sont nos dents se raréfient et ne peuvent plus faire leur travail. (Mais on a de bons dentistes, de nos jours !)


Ceux qui regardent par les fenêtres sont obscurcis : Les fenêtres que sont nos yeux n'y voient plus bien clair.


Les deux battants de la porte se ferment sur la rue quand s'abaisse le bruit de la meule : Nos deux oreilles ne captent plus bien les sons.


On se lève au chant de l'oiseau : Les personnes âgées n'ont souvent plus beaucoup de sommeil et se lèvent très tôt.


S'affaiblissent toutes les filles du chant : Celles qui permettent de chanter, nos cordes vocales, s'affaiblissent, ainsi que notre voix.


On redoute ce qui est élevé : On a souvent du mal à monter les côtes.


On a des terreurs en chemin : Les gens âgés sont parfois peureux.


L'amandier fleurit : Les cheveux blanchissent.


La sauterelle devient pesante : On prend du poids.


La câpre n'a plus d'effet : La câpre est un condiment dont on ne sent plus le goût.


                                


 1Jean2:9; 11« Celui qui dit qu’il est dans la lumière, et qui hait son frère est encore dans les ténèbres. Celui qui hait son frère, est encore dans les ténèbres, il  marche dans les ténèbres, et il ne sait ou il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux »

                                                                        

1Jn3:15 « Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu’aucun meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en  lui »

 

L’apôtre Jean écrit à ceux qui se déclaraient chrétiens, disant qu’ils étaient dans la lumière. A certains de ces « chrétiens », le SAINT ESPRIT leur dit alors QU’ILS SONT ENCORE DANS LES TENEBRES !!!

 

Incroyable vérité, malgré le baptême, malgré le ministère, malgré les dons spirituels, malgré le zèle dans l’église, certains de ces chrétiens étaient encore dans les ténèbres.

 

Ces " chrétiens" avaient oublié de veiller sur leur cœur, ils avaient oublié/cessé d’être à l’écoute de DIEU en nourrissant la haine au lieu de l’amour contre leur frère ou leur sœur. Et plus grave cette haine les avaient conduits à être des meurtriers…

 

En effet lorsque la haine est dans un cœur, cette personne dite chrétienne devient facilement un instrument des démons pour attaquer et nuire aux vrais enfants de DIEU, parfois avec une violence verbale inimaginable. Alors on tue avec la langue, avec les armes favorites des démons que sont la calomnie et la médisance.

 

« IL  marche dans les ténèbres, et il ne sait ou il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux »

 

Le pire c’est que la haine fraternelle aveugle. Minés par la haine ces « chrétiens » posent dans le secret des actes graves dans une fausse justice ou une fausse spiritualité, entraînant les autres dans leurs folies spirituelles, car c’est de cela qu’il s’agit.. .

 

Mon frère ou ma sœur, es-tu dans la haine ou dans l’amour ?

As-tu été entraîné dans l’amour ou dans la haine ?

 

Si tu as de la haine contre un frère ou une sœur, alors tu es encore dans les ténèbres… et donc en danger... Considère donc cette exhortation comme un appel de DIEU avant qu’il ne soit peut être trop tard :

 

« … et vous savez qu’aucun meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en  lui »

 

L’amour ne fait rien de malhonnête

L’amour ne se réjouit point de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité;

 

Mat5 : 44 « Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent »

 

Mat22 : 39 « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »

 

Si tu choisis le camp de la haine, alors tu auras choisi le camp des ténèbres, celui de Satan qui aura des droits dans ta vie. Puisses-tu choisir La lumière : L’AMOUR !!!

 

Ep 5: 8-11 Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière! Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité. Examinez ce qui est agréable au Seigneur; et ne prenez point part aux oeuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les.


Depuis ta conversion à Jésus-Christ, il s'est passé trop de choses dans ta vie pour que le malin puisse te laisser en liberté. Comme l'apôtre Pierre arrêté par Hérode, te voici serré par les murs de l'inaction, enchaîné aux gardes de l'ennui. En un mot, te voici maintenant prisonnier de la volonté de celui qui voudrait tout faire pour t'empêcher d'entrer dans ton héritage. J'ai un message du Ciel pour toi et des clefs que je vais te partager maintenant...


"Quand mon âme s’en souvient, elle est abattue au-dedans de moi." (Lamentations 3;20)


Le poids des erreurs d'hier

Un ordre ancien s'achève et l'apôtre Pierre est le porteur d'un message nouveau. Tous les pouvoirs de l'époque, politiques et religieux, s'unissent pour le broyer. Ecrasé par le poids du passé, brisé par un ordre des choses qui ne veut pas se laisser réformer, Pierre somnole dans la prison de l'ennui en attendant, demain, son jugement. Comme lui, mon frère ma soeur, tu restes captif dans ta cellule, aux murs tapissés de vieux souvenirs jaunis par l'amertume des ans. Marchant dans ton ombre, tu te demandes pourquoi elle est si sombre. Comme le reste des hommes, tu penses regarder vers l'avenir, mais tes yeux ne voient que ton passé et tout ce qu'il recèle d'erreurs, de fausses routes et de mauvais choix.


"Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine." (Matthieu 6;34)


L'angoisse du lendemain

Comme Pierre dans sa prison ou comme Jérémie jeté au fond d'un puits sans eau, te voici sur la pierre froide, méditant sur ta vie et te demandant de quoi demain, jour de ton procès, sera fait. De tous temps les hommes se sont inventés des moyens de prévoir demain, des moyens monstrueux souvent. Tu es comme quelqu'un qui roulerait en marche arrière sur l'autoroute de la vie et qui n'aurait devant les yeux que ce qui s'affiche sur le pare-brise devant lui: son expérience passée. Mais pour demain, rien de tout cela n'est nécessaire ni même suffisant: il faut une expérience nouvelle, il faut Le rencontrer aujourd'hui.


"C‘est l’heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru." (Romains 13;11)


C'est maintenant le moment favorable

C'est maintenant le moment pour toi de rencontrer Dieu et de te tourner vers Lui. Tu connais tes fautes, tu sais exactement en quoi tu as trébuché pendant ton temps de captivité. Tu as raté un avion? Cela te condamne-t-il à errer le reste de ton existence dans l'aérogare? C'est aujourd'hui que tu dois voir la réalité de ton état et tourner les regards vers Dieu, te sortir de cette torpeur qui te paralyse et empêche Dieu de te bénir. C'est maintenant que tu dois te réconcilier avec Dieu: Il n'a rien contre toi, rien qu'il ne puisse te pardonner, Lui qui a offert la vie de Christ pour toi. Ouvre les yeux et repens-toi maintenant que tu sens sur toi cette main qui te secoue et te frappe au côté.


"Au temps favorable je t’ai exaucé, au jour du salut je t’ai secouru. Voici maintenant le temps favorable, voici maintenant le jour du salut." (2 Cor.6;2)


"Lève-toi vite !"

"Lève-toi vite!" te dit l'ange comme il l'a dit à Pierre dans sa cellule. Si tu ne te hâtes pas, ceux qui auront peut-être vu la lumière auront le temps de s'organiser pour te saisir à nouveau et te mettre dans un autre cachot, plus sûr et mieux gardé. Et maintenant que tu te lèves, tu entends comme dans un rêve les chaînes tomber de tes mains: l'appel a retenti, tu es pardonné, tu es libre et tu peux maintenant te lever. Il est temps de quitter le sommeil de l'ennui et la pierre dure et froide qui te servait d'oreiller.


"Et toi, ceins tes reins, lève-toi, et dis-leur tout ce que je t’ordonnerai. Ne tremble pas en leur présence, de peur que je ne te fasse trembler devant eux." (Jérémie 1;17)


"Met ta ceinture, tes sandales"

Comme Pierre au milieu de la nuit, tu ne peux pas sortir sans ta ceinture et tes sandales. Te voici debout sur tes pieds pour un seul but: servir ton Maître. Tu sais bien que toutes les fois que tu as caché cette lumière, que tu l'as mise sous la table, un coup de vent la faisait vaciller dès que quelqu'un ouvrait la porte. Tu dois maintenant assumer totalement ta vocation: tu n'es plus citoyen de ce monde de ténèbres, mais un messager du Ciel, dont les pieds courent pour porter de bonnes nouvelles. Si la Parole de Vérité est ton unique arme, tu n'as qu'un seul bouclier: la justice de Dieu.


"[Jésus dit:]'Tout est accompli.' Et, baissant la tête, il rendit l’esprit." (Jean 19;30)


"Enveloppe-toi de ton manteau et suis-moi"

Chaque pouce de ton corps, de ta chair, de ce qui émane de toi, cache-le en Christ. Pour être gardé, meurs ! Enveloppe-toi de ce manteau de justice que Christ a fabriqué pour toi. Ne te cache pas avec des feuilles de figuier, en promenant des regards inquiets autour de toi, comme Adam qui savait qu'il avait mal fait. Ta justice est entièrement accomplie par la mort d'un autre, plus saint, plus juste, plus parfait que toi. Il sait très bien de quoi tu es fait. Il sait que tu es faillible, que tu trébuches et il sait même combien de fois tu l'as renié et le renieras. Il te dit quand même "Suis-moi". Sais-tu pourquoi? C'est par amour. Par amour Il a donné sa vie pour toi, et par amour Il te donnera la force de marcher, même si tu devais le suivre au désert.


" Mon oreille avait entendu parler de toi; mais maintenant mon oeil t’a vu." (Job 42;5)


"Je vois maintenant d'une manière certaine"

Comme Pierre, réveillé par l'Ange du Seigneur, tu as entendu la voix qui t'a dit de te lever et de le suivre. Sans comprendre, tes circonstances mêmes vont se trouver bouleversées et l'une après l'autre, les portes les plus lourdes, les verrous les moins huilés vont s'ouvrir en grinçant. Encore tout hébété, comme Pierre tu confesseras: "Je vois maintenant d'une manière certaine". Laissant derrière toi les expériences imparfaites du passé, les visions indistinctes et les "arbres qui marchent" (Marc 8;24), Dieu va mettre sur tes yeux un collyre pour que tu y voies clair. Comme Job ou Moïse, après l'avoir rencontré face à face, tous les enseignements que tu auras entendu deviendront une seule chair avec toi. Cette lettre de Christ, lue de tous, c'est toi désormais: tu es marqué dans le Ciel, sur la terre et sous la terre comme Lui appartenant. Tu es Sa bouche et tu parles de Sa part à ta génération. Alors "prends courage, lève-toi, le Maître t’appelle." (Marc 10;49)


"Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie, mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra. Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j’ai fait disparaître ce qui était de l’enfant. Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd’hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j’ai été connu. Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l’espérance, la charité; mais la plus grande de ces choses, c’est la charité. Recherchez la charité. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie." ( 1 Cor.13;9 - 14;1)